BRIEF relève le défi du Medef à propos des alternants

///BRIEF relève le défi du Medef à propos des alternants
brief-actu

Exprimons notre différence

BRIEF relève le défi du Medef à propos des alternants

BRIEF relève le défi du Medef à propos des alternants

« Le principal sujet du chômage, ce ne sera pas les plans sociaux, ce sera la non embauche des 750 000 jeunes qui vont arriver sur le marché du travail », a déclaré Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef. On ne saurait être plus en phase : BRIEF a augmenté son effectif d’alternants de 50% pour la rentrée 2020.

« Nous comptions quatre alternants dans notre équipe l’an dernier, ils et elles seront six dès ce 1er septembre 2020 pour compléter nos équipes à tous les niveaux : direction artistique, pilotage de projets, motion design, comptabilité, community management… Nous sommes heureux de les accueillir, de contribuer à leur formation et bénéficier de leur énergie, bénéfique pour notre entreprise. »
Thibault Wacrenier, directeur général de l’agence.

BRIEF est donc totalement en cohérence avec le Medef dont « l’engagement » est de faire en sorte « d’avoir autant d’alternants recrutés sur la rentrée 2020 que sur la rentrée 2019. » BRIEF n’a pas attendu les mesures d’accompagnement du Gouvernement pour s’engager. L’agence, qui fête son trentième anniversaire cette année, a toujours eu une politique d’accueil des jeunes en formation professionnelle. Pas moins d’une centaine d’apprentis et d’alternants (sans compter les stagiaires) sont ainsi passés au fil des ans par la case BRIEF et se sont frottés à la réalité de la vie en entreprise. »

« Et nous avons, une fois ou l’autre, eu le réel plaisir de pouvoir en embaucher définitivement quelques-un(e)s ! »
Thibault Wacrenier

Les crises sanitaire et économique que nous connaissons peuvent et doivent être surmontées par un comportement individuel et collectif guidé par la solidarité. Nous acceptons individuellement d’être solidaires avec les plus fragiles en portant un masque ; nous nous engageons en entreprise auprès de jeunes pour conjurer un avenir sans espoir. Formons le vœu que la responsabilité sociétale et environnementale des entreprises –la fameuse RSE– favorise celles et ceux qui, malgré les risques, acceptent de sortir de la crise par le haut, en faisant confiance aux jeunes.